• Alpha et Omega - T.0: l'origine

    NdR: La chronique est rédigée depuis plusieurs mois, mais j'ai un peu laissé le blog à l'abandon... mieux vaut tard que jamais.

    Alpha & Omega : L’origine (tome 0), Patricia BRIGGS

    Roman Bit-Lit - Patricia BRIGGS  - Milady - Mars 2011

    Dans ma bibliothèque

    En vente en ligne sur la Fnac ou Amazon pour 6€

    Synopsis: « Anna est un loup-garou.

    Elle découvre un nouveau sens à son existence quand le fils du chef des siens débarque en ville pour réprimer les troubles au sein de la meute de Chicago et qu'il insuffle à Anna un courage qu'elle n'avait encore jamais ressenti.» (Synopsis sur la page Babélio)

     

     Pourquoi m’être intéressée à ce livre ? Tout simplement parce que j’ai lu les 1ers tomes de Mercy Thompson (j’en ferais peut-être une chronique quand je les relirais) de la même auteure et que j’ai été totalement happée dans son univers fait de loup-garous, de Faes, de Vampires, de Fantômes avec une héroïne intrigante au caractère bien trempé. Pour couronner le tout, les personnages d’Alpha & Omega sont évoqués dans le 1er tome de Mercy Thompson donc forcément…

     Voila comment je me retrouve devant Alpha & Omega, un moment après l’avoir reçu en cadeau. Et je sais parfaitement pourquoi j’ai attendu avant de le lire… je craignais d’avoir envie de lire les tomes suivants (que je ne possède pas encore).

     Et bien j’avais raison.

     Le problème de ce livre, c’est qu’il est très court. C’est une simple nouvelle qui permet simplement d’introduire les personnages, les présenter brièvement et d’expliquer les bases de leur relation. Il se lit très rapidement.

     On nous présente Anna, une petite nana qui s’est retrouvée dans le monde des loups-garous sans trop savoir comment et qui est totalement perdue dans cette univers. Et pour cause: la meute entière ne fait que « l’écraser » et la réduire au silence. On est loin de Mercy Thompson, la mécanicienne Changeuse qui s’amuse à enquiquiner son voisin, Alpha de son état. Et pourtant… malgré tout ce que les membres de la meute auront pu lui faire, je trouve qu’elle parvient encore à  leur tenir tête. C’est ainsi qu’elle téléphone au Marrok, Bran, (l’Alpha des Alphas, en gros) au moment où elle découvre que quelque chose d’étrange se passe dans sa meute et que celle-ci semble nuire aux autres. Charles, un ancien Loup-Garou -fils de Bran- vient alors lui rendre visite pour tenter de comprendre le problème (et éviter que les membres de sa meute se venge). Charles est calme, autoritaire n’aime pas la trop la présence des humains, reste plutôt indifférent, mais voila… « Frère Loup » trouve la louve d’Anna très à son goût.

     Je dois admettre que j’aime beaucoup Charles (… c’est étonnant ahah) même si c’est probablement parce qu’il s’avère être très… touchant (?) vis-à-vis d’Anna qu’on a tenté de briser. Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié c’est quand il évoque son fameux « Frère Loup », c’est-à-dire son «Loup». Avec Patricia Briggs on a une vision des loups-garous comme de deux entités vivants dans une même personne… la partie humaine et la partie Loup (qui prend souvent le dessus et qui est une sorte « d’instinct ») qui existe même lorsque la personne n’est pas transformée. Le Loup prends possession de la personne quand celle-ci est blessée notamment, sous forme animal, et il est généralement incontrôlable dans ses moments-là. Je trouve ça intéressant qu’on garde vraiment une part sauvage, une part animal, dans les Loup-Garous.

     Comme je l’ai dis plus haut, le livre n’est pas long, et -de ce fait- l’intrigue est « rapidement » résolue mais elle reste -à mes yeux- bien construite.

     L’autre bémol qu’on pourrait trouver est la rapidité avec laquelle les sentiments entre eux naissent et la décision finale d’Anna. Le premier point concernant les sentiments: ça ne m’a pas tant gênée au final; c’est leur « loup » qui se manifeste : il a choisi sa compagne (comme c’est expliqué dans le texte), voila tout. Le coté « humain » étant fortement influencé par ce choix ne peut pas lutter, à mon avis. Et c’est la raison pour laquelle ils se rapprochent aussi rapidement. Quant à la décision d’Anna… disons -sans spoiler- qu'elle reste néanmoins tout à fait compréhensible.

     

     Pour conclure, j’ai aimé ce livre et j’ai eu du mal à le lâcher. Mon gros regret ce situe dans la longueur de ce tome mais n’étant qu’un livre introductif, ce n’est pas surprenant. 

     

    Note  8/10

     

    « Les différentes notes

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :