• NdR: La chronique est rédigée depuis plusieurs mois, mais j'ai un peu laissé le blog à l'abandon... mieux vaut tard que jamais.

    Alpha & Omega : L’origine (tome 0), Patricia BRIGGS

    Roman Bit-Lit - Patricia BRIGGS  - Milady - Mars 2011

    Dans ma bibliothèque

    En vente en ligne sur la Fnac ou Amazon pour 6€

    Synopsis: « Anna est un loup-garou.

    Elle découvre un nouveau sens à son existence quand le fils du chef des siens débarque en ville pour réprimer les troubles au sein de la meute de Chicago et qu'il insuffle à Anna un courage qu'elle n'avait encore jamais ressenti.» (Synopsis sur la page Babélio)

     

     Pourquoi m’être intéressée à ce livre ? Tout simplement parce que j’ai lu les 1ers tomes de Mercy Thompson (j’en ferais peut-être une chronique quand je les relirais) de la même auteure et que j’ai été totalement happée dans son univers fait de loup-garous, de Faes, de Vampires, de Fantômes avec une héroïne intrigante au caractère bien trempé. Pour couronner le tout, les personnages d’Alpha & Omega sont évoqués dans le 1er tome de Mercy Thompson donc forcément…

     Voila comment je me retrouve devant Alpha & Omega, un moment après l’avoir reçu en cadeau. Et je sais parfaitement pourquoi j’ai attendu avant de le lire… je craignais d’avoir envie de lire les tomes suivants (que je ne possède pas encore).

     Et bien j’avais raison.

     Le problème de ce livre, c’est qu’il est très court. C’est une simple nouvelle qui permet simplement d’introduire les personnages, les présenter brièvement et d’expliquer les bases de leur relation. Il se lit très rapidement.

     On nous présente Anna, une petite nana qui s’est retrouvée dans le monde des loups-garous sans trop savoir comment et qui est totalement perdue dans cette univers. Et pour cause: la meute entière ne fait que « l’écraser » et la réduire au silence. On est loin de Mercy Thompson, la mécanicienne Changeuse qui s’amuse à enquiquiner son voisin, Alpha de son état. Et pourtant… malgré tout ce que les membres de la meute auront pu lui faire, je trouve qu’elle parvient encore à  leur tenir tête. C’est ainsi qu’elle téléphone au Marrok, Bran, (l’Alpha des Alphas, en gros) au moment où elle découvre que quelque chose d’étrange se passe dans sa meute et que celle-ci semble nuire aux autres. Charles, un ancien Loup-Garou -fils de Bran- vient alors lui rendre visite pour tenter de comprendre le problème (et éviter que les membres de sa meute se venge). Charles est calme, autoritaire n’aime pas la trop la présence des humains, reste plutôt indifférent, mais voila… « Frère Loup » trouve la louve d’Anna très à son goût.

     Je dois admettre que j’aime beaucoup Charles (… c’est étonnant ahah) même si c’est probablement parce qu’il s’avère être très… touchant (?) vis-à-vis d’Anna qu’on a tenté de briser. Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié c’est quand il évoque son fameux « Frère Loup », c’est-à-dire son «Loup». Avec Patricia Briggs on a une vision des loups-garous comme de deux entités vivants dans une même personne… la partie humaine et la partie Loup (qui prend souvent le dessus et qui est une sorte « d’instinct ») qui existe même lorsque la personne n’est pas transformée. Le Loup prends possession de la personne quand celle-ci est blessée notamment, sous forme animal, et il est généralement incontrôlable dans ses moments-là. Je trouve ça intéressant qu’on garde vraiment une part sauvage, une part animal, dans les Loup-Garous.

     Comme je l’ai dis plus haut, le livre n’est pas long, et -de ce fait- l’intrigue est « rapidement » résolue mais elle reste -à mes yeux- bien construite.

     L’autre bémol qu’on pourrait trouver est la rapidité avec laquelle les sentiments entre eux naissent et la décision finale d’Anna. Le premier point concernant les sentiments: ça ne m’a pas tant gênée au final; c’est leur « loup » qui se manifeste : il a choisi sa compagne (comme c’est expliqué dans le texte), voila tout. Le coté « humain » étant fortement influencé par ce choix ne peut pas lutter, à mon avis. Et c’est la raison pour laquelle ils se rapprochent aussi rapidement. Quant à la décision d’Anna… disons -sans spoiler- qu'elle reste néanmoins tout à fait compréhensible.

     

     Pour conclure, j’ai aimé ce livre et j’ai eu du mal à le lâcher. Mon gros regret ce situe dans la longueur de ce tome mais n’étant qu’un livre introductif, ce n’est pas surprenant. 

     

    Note  8/10

     


    votre commentaire
  • Parce que je suis une chieuse je décide non pas de noter sur 5 (comme pas mal de blogueurs), non pas de noter sur 20 (comme sur livraddict) mais bel et bien de noter sur 10.

    La raison est la suivante: l'échelle sur 5 n'est pas assez vaste tandis que l'échelle sur 20 l'est trop. 10, par contre, me paraît plus convenable: différentes nuances s'offrent à moi sans que je n'ai besoin de passer trois heures pour convenir de celle qui correspond le mieux entre 17 et 18, par exemple. (parce que, voyez-vous, je ne sais pas donner des notes,juger. Non, je ne suis pas prof).

    Bref, comme je suis la reine des fainéantes et que j'aime bien faire semblant d'être organisée (mot principal: semblant), je mets à votre (et ma) disposition l'explication de chaque note. 

    (ce classement est une base, il n'est pas à prendre au mot près et, de plus, il concerne particulièrement les romans).

    1/10 : C'est le niveau zéro (ui paske je mé pa 0 c pa genti tu voua). Le néant complet. Il n'y a pas d'intrigue, les personnages n'ont aucun charisme, aucune personnalité, le style d'écriture est mauvais... Ça frôle le niveau du pire des fanfictions. Vous voyez de quoi je veux parler. Il y a, de toute façon, peu de chance que je donne cette note parce qu'aucun éditeur n'aurait l'idée de faire publier un tel ouvrage.

    2/10: Je ne l'ai pas finis, c'est sûr. Un style trop brouillon, des personnages éparpillés un peu partout, une histoire... quoi ? Il y a une histoire ? Non vraiment, je pose ce livre dans un coin (ou le range, si j'ai eu la "chance" de ne l'avoir qu'emprunté) et je risque de parler un moment de ce livre que je n'ai pas aimé.

     

    3/10: Bouarf. Non. Cliché sur cliché. Du début à la fin. A tel point que, non seulement je devine la fin au quart du livre, mais en plus, rien n'est fait pour me surprendre au milieu de tout ça. J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps. 

     

    4/10: Il en manquait peu ! Quelque chose a bloqué: peut-être est-ce juste moi ? J'ai peiné à finir la lecture, mais j'ai réussi. Je n'en garderait pas un souvenir ému, peut-être même que je n'en garderais aucun souvenir...

     

    5/10: Moyen. Malgré quelques défauts majeurs qui m'ont sauter au nez tout le long de la lecture, je suis parvenue à m'intéresser à l'histoire/ aux personnages. Je l'ai lu, c'est bien, mais je ne le relirais sûrement pas. 

    6/10: Ce n'était certes pas de la grande littérature... Pourtant, j'ai apprécié ! J'ai conscience des défauts du livre mais j'ai quand même ouvert le livre avec plaisir, et c'est plutôt positif.

     

    7/10: Il y a peu de différence entre 7 et 8... là, c'est un jugement plus subjectif, j'ai apprécié mais quelques détails strictement personnels m'empêche de mettre 8.

     

    8/10: Bon livre. J'ai beaucoup apprécié ma lecture, pour diverses raisons, j'ai apprécié les personnages, ils ont réussi à me toucher.

     

    9/10: Ha oui, quand même ! L'écriture est jolie, il y a une bonne palette de personnalités, l'intrigue est prenante. Le livre a su m'intriguer, me surprendre, m'émouvoir. 

     

    10/10: Waouh ! C'est LE livre. Celui qu'il faut avoir lu. Une fois, deux fois, autant de fois que vous le voudrez. C'est l'ouvrage qui me viendra en tête lorsqu'on me parlera de bouquin. 

    Les coups de cœur: Qu'importe la note attribuée, qu'importe l'impartialité (bouahah), ce livre a une place toute particulière dans mon cœur. Il m'a emporté autre part, avec ses personnages et son univers. Je n'ai pas réussi à m'en détacher avant d'avoir lu la fin... puis j'ai eu un pincement en tournant la dernière page.

     

    C'est un peu évident, mais je tiens à le rappeler: mes avis, les "notes" que j'attribue à mes lecture sont strictement personnels. Il s'agit uniquement de mon point de vue, de mes préférences et de mes goûts. Bien entendu, je ne les imposent pas au monde entier et il appartient à chacun d'aimer certains ouvrages et de ne pas accrocher à d'autres. 


    votre commentaire
  • Ne le dis à Personne…, Harlan Coben

    Roman à suspense, 2001. Edition France Loisirs pour ma part.

    En vente en ligne à la Fnac, Amazon en version Poche à 7€70.

    Obtenu à… Prêt. Bibliothèque de ma mère.

    Synopsis: « Imaginez… Votre femme a été tuée par un sérial killer. Huit ans plus tard, vous recevez un e-mail anonyme. Vous cliquez: une image… C’est son visage, au milieu d’une foule, filmé en temps réel. Impossible pensez-vous ? Et si vous lisiez Ne le dis à personne…? »

     

     Le titre vous dis quelque chose ? Sans doute; on passe assez souvent l’adaptation cinématographique française (il n'y en a pas d’autre de toute façon) à la télévision. J’ai réussi lui échapper (mais j’ai le dvd devant moi et je ne vais pas tarder à faire la comparaison entre les deux)* et ai préféré lire le livre avant toute chose.

     Cette histoire m’intriguait. Peut-être justement à cause des bandes annonces que j’ai déjà dû enregistrer inconsciemment dans un coin de ma mémoire ? Ou bien seulement le synopsis qui est, il faut l’admettre, assez accrocheur. 

     Alors voila, j’ai commencé ma lecture par le retour dans le passé de David Beck -dit Beck- et Elizabeth directement au fameux jour du décès de cette dernière. Du point du vue du mari, Beck donc. Hop, directement dans le bain. Et ce n’est pas peu dire: les chapitres sont courts et donnent à chaque fois envie d’enchainer sur le suivant, puis le suivant puis… vous m’avez comprise. Quelques fois, on quitte Beck pour se focaliser sur d’autres individus qui, dans un premier temps, ne semblent pas liés à lui. Nous découvrons ainsi Vic, Gandle, Wu et Jeremiah. J’ai cependant trouvé que ces passages, bien que d’un point du vue externe, ne se détachaient pas assez du style « d’écriture » de Beck, j'aurais aimé une réelle coupure entre les deux, qu'on différencie mieux le moment où Beck raconte son histoire et le moment où on observe un autre personnage. Mais ce n’est qu’un détail. Quand on se refocalise sur Beck et sa « course » pour retrouver sa femme ou tout du moins découvrir la vérité, d’autres personnages viennent se mêler à lui (Linda, Shauna, l’avocate, Carlson, Tyrese, etc) avec pour chacun une personnalité bien unique surprenante quand on regarde leur nombre.

     Au-delà de cet aspect; l’intrigue se déroule en l’espace de quelques jours pourtant les éléments apparaissent petit à petit et tout se mets lentement en place. Et finalement, on découvre que Beck, lui-même, ne nous a pas tout révélé depuis le début (le fourbe!). Le souffle coupé jusqu’à la dernière page.

     Quant au style littéraire, je l’ai trouvé assez simple, sans fioritures, à porté de tout le monde. Ça ne m’a pas dérangé plus que ça; c’était cohérent avec l’histoire et c’était somme toute agréable à lire.

    Note: 8.5/10  

     

    (*: Entre temps, j'ai commencé à regarder l'adaptation cinématographique mais je ne suis pas parvenue à accrocher... j'aurais peut-être dû laisser plus de temps entre ma lecture et la visualisation du film)

     


    votre commentaire
  • Cette wishlist (-> les livres que je voudrais bien, si-quelqu-un-de-généreux-pouvait-me-les-offrir-svp-je-vous-aime... ou les livres que j'emprunterais bien) est également disponible sur mon compte livraddict, ici.

    1. 1984George Orwell
    2. 1 kilo de culture générale, Florence Braunstein, Jean-François Pépin
    3. Alpha & Omega, Tome 2-3Patricia Briggs
    4. Beauté Fatale : Les nouveaux visages d'une aliénation féminine, Mona Chollet
    5. Comme des images, Clémentine Beauvais
    6. Dix petits nègres, Agatha Christie 
    7. Hate ListJennifer Brown
    8. Je reviens de mourir, Antoine Dole
    9. Kaleb, Tome 1Myra Eljundir
    10. L'enfant qui ne pleurait pas, Torey L. Hayden
    11. L'unitéNinni Holmqvist
    12. La listeSiobhan Vivian
    13. Là où j'irais, Gayle Forman
    14. Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, Mary Ann Shaffer - Annie Barrow
    15. Le monde de Charlie, Stephen Chbosky
    16. Le portrait de Dorian GrayOscar Wilde
    17. Le temps d'un hiverJessica Lumbroso
    18. Le trône de Fer, intégrale, tome 1George R. R. Martin
    19. Les Haut Conteurs, tome 1Olivier Peru
    20. Les souvenirsDavid Foenkinos
    21. Love Letters to the DeadAva Dellaira
    22. Mercy Thompson, tome 7Patricia Briggs
    23. Miss Charity, Marie-Aude Murail
    24. Mots rumeurs, mots cutter, Charlotte Bousquet 
    25. Oh, Boy !,  Marie-Aude Murail
    26. PersuasionJane Austen
    27. Raison et sentimentsJane Austen
    28. RevancheCat Clarke
    29. Si je reste, Gayle Forman
    30. Une place à prendreJ. K. Rowling

    2 commentaires
  •  

    En savoir plus sur moi : Qui suis-je

    Des informations sur la notation : Les différentes notes

    Ma pile à lire : PAL

    Ma wishlist : WL

    Me contacter : Le mail du blog (cette adresse a été créé uniquement pour le blog, n'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, des suggestions, des conseils... qu'importe)

     

     

    Dernier livre lu : Wicked Game, Lisa Jackson et Nancy Bush

    Lecture(s) en cours: La communauté du Sud- Tome 4, Charlaine Harris                                    

    Dernière chronique : Alpha et Omega: L'origine, Patricia Briggs (09.06.15)

    Prochaine(s) chronique(s): Autant en emporte le vent- Tome 1, Margaret Mitchell


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires